Exhortons les députés provinciaux du N.-B. à suivre le leadership des députés fédéraux en adoptant à l’unanimité une loi anti-briseurs de grève

31 mai 2024

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau Brunswick (FTTNB) félicite le Parti vert du Nouveau-Brunswick d’avoir présenté une loi anti-briseurs de grève, soit le projet de loi 48 à l’Assemblée législative aujourd’hui. Le mouvement syndical lutte depuis longtemps pour l’adoption d’une loi anti-briseurs de grève, reconnaissant son rôle primordial dans la protection des travailleurs et de leur droit de grève.

Plus tôt cette semaine, les députés fédéraux ont adopté à l’unanimité une loi anti-briseurs de grève qui s’applique aux milieux de travail sous réglementation fédérale.

« Mon message aux députés libéraux et conservateurs de l’Assemblée législative est clair », déclare Daniel Legere, président de la FTTNB. « Adoptez le projet de loi 48 sans délai injustifié. Il est attendu depuis longtemps. L’avenir des travailleurs et l’intégrité de notre système de travail en dépendent. »

Les briseurs de grève, parfois appelés « travailleurs de remplacement », sont recrutés lors d’un lock-out ou d’une grève pour prendre les emplois des travailleurs réguliers. Le recours par les employeurs à des briseurs de grève, qui dressent des travailleurs désespérés les uns contre les autres, sape le droit de grève des travailleurs, intensifie les conflits du travail et exacerbe l’hostilité sur les piquets de grève, menaçant ainsi la sécurité de ces travailleurs et de leurs communautés.

Le Québec a une loi anti-briseurs de grève depuis plus de 45 ans et la Colombie-Britannique depuis 30 ans. Ces lois de longue date, ainsi que le projet de loi fédéral anti-briseurs de grève adopté à l’unanimité, permettront de réduire les arrêts de travail. De plus, ils réduiront également les effets néfastes des briseurs de grève sur les conflits et ramèneront l’équité à la table de négociation.

De plus en plus de travailleurs des secteurs privé et public se tournent vers leurs syndicats pour faire front et exiger mieux de la part des employeurs et des gouvernements.

« Les travailleurs savent qu’il n’est pas facile de faire du piquetage. Et la menace de la présence de briseurs de grève est bien trop réelle. Cela amplifie le stress auquel les travailleurs sont confrontés lorsqu’ils doivent prendre des décisions pour eux-mêmes, leurs familles et leurs communautés. C’est pourquoi il est essentiel d’adopter une loi anti-briseurs de grève au Nouveau Brunswick », ajoute M. Legere.

Les travailleurs du Nouveau Brunswick méritent que leur droit constitutionnel de négocier et de faire la grève soit protégé, sans la menace persistante de recours à des briseurs de grève qui prolongeraient les arrêts de travail et inciteraient des conflits interminables et destructifs.

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :
Daniel Legere
Président de la FTTNB
(506) 381-8969 (cellulaire)
(506) 857-2125

La FTTNB se joint à la demande d’une enquête publique sur les contrats des infirmières et infirmiers d’agence

8 juillet 2024
Click to open the link

Le mouvement syndical célèbre des victoires historiques – mais la lutte n’est pas finie

21 juin 2024
Click to open the link

Syndicats du Canada : les travailleurs ont assez attendu l’adoption du projet de loi C-64, loi sur l’assurance-médicaments

18 juin 2024
Click to open the link

Des chefs syndicaux internationaux affirment leur appui aux syndicats et au peuple palestiniens

11 juin 2024
Click to open the link

Un pas de plus vers la création d’une assurance-médicaments universelle pour les Canadiens

4 juin 2024
Click to open the link

Fierté 2024 : Personne ne doit être laissé pour compte : égalité, liberté et justice pour tous

3 juin 2024
Click to open the link

À l’occasion de la Journée des travailleurs blessés, les syndicats du Canada veulent : Un travail en toute sécurité!

31 mai 2024
Click to open the link

Soutien unanime des députés pour le projet de loi anti-briseurs de grève – au tour des sénateurs maintenant

30 mai 2024
Click to open the link